Interview de Mooja Lee

Interview de Mooja Lee Ci-après le texte publié par Yukyeong Kim, sur le groupe BANET. Mooja Lee est une ancienne fonctionnaire qui était en charge des enfants abandonnés et / ou disparus au bureau du comté de Boryeong de 1970 à 2000. Je l'ai interviewée pour en savoir plus sur la période des années 1970 et 1980, lorsque de nombreux enfants ont disparu ou ont été abandonnés. En fait, elle a proposé l'idée de créer Banet en tant qu'organisation de soutien aux adoptés à l'étranger. Elle aimerait partager ses expériences avec nous lors des réunions de Banet, et c'est toujours formidable d'entendre ses histoires instructives et perspicaces sur ce qui s'est passé dans les années 70 et 80.

La voix d’un adopté – Eric McLee

La voix d'un adopté - Eric McLee Pour la première entrée dans la série "Adoptee' Voice", je ne pensais pas faire le relais d'une requête de recherche de famille, venant d'un autre adopté. Le message qui m'a été relayé par Kara BOS vient d'un adopté coréen, Eric McLee, Executive Producer/Founder à SeoulLIT Sutdios, vivant actuellement à Séoul.

Première Conférence Internationale Adoption Truths Day 2020-09-09

Le 9 septembre 2020, se sont réunis en Corée, et partout dans le monde en vidéo conférence, lors d'un évènement co-organisé par KoRoot et d'autres organisations, des adopté.es, des activistes, des institutionnels, des représentants du parlement Coréen à ce qui a été la Première Conférence Internationale sur la Journée des Vérités sur l'Adoption.

Korean national presidential petition

Pétition nationale présidentielle coréenne En septembre 2020, une pétition nationale a été enregistrée sur la page internet de la présidence de la République de Corée. Cette pétition a pour objectif de porter au niveau national l'activisme pour les sujets d'adoption en Corée. Initialement présentée en coréen, vous trouverez ci après la traduction en anglais et en français du texte de la pétition et les liens si vous souhaitez la signer.

La responsabilité des mots

Petit rappel, et je pense que c'est un juste de retour des choses, de la portée des mots dans le sens de la responsabilité de la personne qui les posent. Ce blog a pour but un partage d'information sur la culture coréenne, sur l'adoption dans le sens large du terme, sur l'adoption en corée et les démarches Post-Adoption.

L’agonie brutale du calme après la tempête

L'agonie brutale du calme après la tempête par Kara Bos, née en Corée du Sud et adoptée aux Etats Unis. Préambule : Ce qui suit est la traduction en Français du texte de Kara BOS, publié le 2 septembre 2020 sur le site internet de ICAV. Vous trouverez la version originale ici : https://intercountryadopteevoices.com/2020/09/02/the-brutal-agony-of-the-calm-after-the-storm/

Recherches et rencontres / Search and Reunions

En juillet 2016, ICAV publie un document de perspective intitulé « Search & Reunion: Impacts & Outcomes in Intercountry Adoption » ou en français : Recherches et Rencontres : Les impacts et les résultats dans le cadre des adoptions internationales. In July 2016, ICAV published a perspective paper entitled « Search & Reunion: Impacts & Outcomes in Intercountry Adoption » or in French : Recherches et Rencontres : Les impacts et les résultats dans le cadre des adoptions internationales. Ce document de perspective est né sous l’impulsion d’un chercheur qui souhaitait comprendre l’ampleur des recherches de familles biologiques ainsi que les retombées au niveau des adoptés, de leur famille adoptive et, le cas échéant, leur famille biologique. This perspective paper was initiated as a response of a researcher who wanted to understand the scope of biological families search as well as the repercussions for the adoptees, their adoptive families and, where applicable, their biological families.

Présentation de « Sara et Tsega » de Julie Sara Foulon

Julie Foulon est née en 1997 à Addis-Abeba, en Ethiopie. A l'âge de 18 ans, elle quitte son petit village normand pour étudier à Paris. Aux yeux de tous, elle mène la vie parfaite d'une jeune parisienne, mais elle ressent le besoin d'avancer. Elle décide alors de se confronter à son passé d'enfant adoptée. Dans ce livre, elle plonge le lecteur dans la vie d'une famille de parents et de deux enfants adoptés. Julie Sara Foulon was born in 1997 in Addis Ababa, Ethiopia. At the age of 18, she left her small Norman village to study in Paris. In the eyes of all, she leads the perfect life of a young Parisian, but she feels the need to move forward. She then decides to confront her past as an adopted child. In this book, she immerses the reader in the life of a family of parents and two adopted children.

Qu’est ce qu’un nom ?

En Mars 2020, ICAV (Intercountry Adoptee Voices) a collecté et publié les voix de 17 adoptés de pays d'origine et de pays d'accueil différents au sujet de la question de nos noms et prénoms. Certains d'entre nous ont été prénommés différemment de leur prénom de naissance, pour des raisons diverses et la question se pose à l'âge adulte de la pertinence d'un tel choix. Sachant que dans la plupart des pays, ce 'renommage' est irréversible, que peut-on conclure au regard des réponses apportées par les adoptés?

Il y a juste un an / 365 days ago

26 juillet 2019. Je rentre dans un bureau, froid (climatisation à fond), mouillé (la pluie diluvienne dehors nous avais cueilli à la sortie du métro), en tong (parce que le gardien du bâtiment nous a demandé de laisser nos chaussures à l'entrée), mal coiffé (la pluie bis), pas rasé (parce que ma femme préfère) et j'ai attendu.

HCCH – Rapport du Groupe de Travail Pratiques Illicites

La Convention adoption de 1993 a lancé une consultation des membres sur le sujet des pratiques illicites en matière d'adoption et de la manière d'y remédié courant juin dernier. La collecte des réponses des adoptés, parents d'adoptés et familles biologiques effectuée par ICAV a bien été envoyé au membre du groupe de travail et au Bureau Permanent (BP) de la Haye. Ci-après le compte rendu des débats qui se sont déroulés du 8 au 10 juillet dernier.

La judiciarisation des recherches d’origine

Beaucoup on entendu parler de l'histoire de Kara Bos. Les médias du monde entier ont relayé l'action en justice historique intenté dans un procès pour reconnaissance de paternité. Mais ce qui manque à beaucoup d'article et d'avis qui ont suivi, c'est la chronologie des événements et les implications personnelles pour Kara. Le débat qui est ouvert concernant la judiciarisation de la recherche des origines jette un pavé dans la mare et voit s'affronter deux prises de positions majeures, ceux qui estiment être en droit de savoir peut importe le prix, et ceux qui estiment que cette affaire est allée trop loin, estimant que les conséquences seront dommageables pour les futures demande de recherche d'origine.

Intercountry Adoptee Voices (ICAV)

Je suis très honoré de vous annoncer ma nomination au sein de l'équipe de représentant régionaux d'ICAV. Fondée par Lynelle Long en 1998, ICAV possède un vaste réseau de représentants, œuvrant pour la reconnaissance et le soutien des adoptés, quelque soit le pays d'origine et le pays d'accueil. C'est la seule organisation d'adoptés à siéger en tant qu'observateur à la Convention HCCH de la Haye et est impliquée dans les travaux de la convention sur la réglementation de l'adoption internationale.